|

Curv 500 ES LD Systems – Un virage serré – Rapport de test de Tastenwelt

Les artistes qui se produisent en solo endossent souvent la casquette de tourneur. C’est donc une bonne chose que le système de sonorisation soit compact, léger et puissant, à l’instar du Curv 500 de LD Systems. Nous avons testé pour vous la version Curv 500 ES.

Le système de sonorisation Curv 500 de LD Systems repose sur un concept modulaire. Il est composé d’un caisson de basses actif avec mixeur intégré, d’un caisson de basses esclave et d’enceintes satellites. Sa particularité : Une fois montés, les éléments supérieurs constituent un top array qui rappelle la forme d’une banane. Cette configuration est qualifiée d’incurvée par les techniciens, ce qui explique le nom du produit.

Les composants cités permettent d’obtenir des configurations en mono et en stéréo pour des applications très variées. Il suffit de faire son choix parmi les versions préconfigurées. Le système de sonorisation est proposé en trois configurations différentes. La version Curv 500 ES (ES = Entertainer Set) est conçue pour les artistes qui se produisent en solo et les petits groupes. Elle se compose d’un caisson de basses actif et de quatre enceintes satellites pour une puissance de 460 W RMS. Cet ensemble peut fonctionner en mono ou en stéréo selon les besoins.

La variante AVS (AVS = Audio Video Set) est conçue pour les systèmes de home cinéma, les pubs et les bars. Livrée avec un caisson de basses, un mixeur et seulement deux enceintes satellites, elle est conçue pour une sonorisation de l’espace en stéréo, tout comme la configuration PS (Power Set).

Cette dernière est livrée avec deux caissons de basses et huit enceintes satellites. Offrant une puissance de 920 W RMS, les artistes se produisant en solo, les DJ et les groupes peuvent ainsi sonoriser des espaces relativement grands. Pour un concert « unplugged » avec un guitariste et un chanteur, la salle peut même être un peu plus grande encore.

Composants
Les enceintes satellites sont utilisées individuellement ou combinées. Jusqu’à quatre enceintes peuvent être enfichées l’une sur l’autre via le système SmartLink. Elles sont alors reliées à la fois de façon mécanique et électrique. La forme du boîtier permet d’obtenir la forme incurvée précédemment décrite, bien connue des systèmes line array mis en œuvre sur les scènes des festivals. Elle assure un angle de départ de 110 degrés à l’horizontale et de 10 degrés à la verticale. L’angle de départ horizontal très large englobe une large rangée de spectateurs placée au premier rang, même à proximité de l’équipement. L’angle vertical réduit au minimum les réflexions sur le sol et le plafond.

La variante testée ici (Entertainer Set) peut être configurée en stéréo avec une ou deux enceintes satellites par canal ou en mono avec un maximum de quatre enceintes satellites. Quatre éléments supplémentaires peuvent être ajoutés de chaque côté en mode stéréo. Les petites enceintes satellites peuvent aussi être montées au mur pour les installations fixes. Pour les applications mobiles, elles sont insérées sur une barre d’écartement au-dessus du caisson de basses ou sur un pied d’enceinte individuel. La version Power Set offre une flexibilité d’utilisation encore plus grande : en mode stéréo, chaque canal fonctionne avec son propre caisson de basses et quatre enceintes satellites.

Le caisson de basses du système Curv 500 ES intègre un boomer 10″ et l’ensemble des composants électroniques, y compris le mixeur. Les raccordements sont aménagés à l’arrière de l’enceinte. Au total, quatre canaux sont disponibles, avec quatre prises combo. La sensibilité d’entrée du canal 1 peut être réglée, au choix, sur micro ou Hi-Z. Elle est destinée au raccordement d’instruments avec prise de son active ou passive (par ex. guitare acoustique). Le canal 2 est une simple entrée micro. Une tension d’alimentation 12 V est appliquée en continue sur les entrées XLR des canaux 1 et 2 pour l’alimentation fantôme de micros statiques. Les deux canaux disposent d’un régulateur de gain, d’un égaliseur double bande et d’un régulateur de niveau pour le processeur d’effets intégré. Ce dernier met à disposition 8 effets Hall, deux Delays, ainsi que six programmes Dual-FX. Il s’agit de combinaisons Hall-Delay et Hall-Chorus. Les effets sont de bonne qualité, mais non programmables.

Les canaux 3 et 4 constituent le canal stéréo. Il est prévu pour le raccordement d’un clavier, d’un lecteur audio, d’un ordinateur ou d’un smartphone. Les possibilités de raccordement sont donc multiples. Le clavier sera raccordé via les prises combo tandis que le lecteur audio et l’ordinateur seront branchés via mini-jack. Enfin, le smartphone est connecté sans fil par Bluetooth. L’égaliseur et les effets ne sont pas disponibles pour ce canal stéréo.

La section maître du mixeur permet de régler le volume général et celui du caisson de basses, de choisir le programme d’effets, de sélectionner le nombre d’enceintes satellites par canal et d’activer le mode mono ou stéréo. En plus des quatre prises d’entrée, le caisson de basses offre au dos une sortie ligne sur XLR de même qu’une sortie système multibroches sur XLR (System Out), destinée au raccordement d’un caisson de basses esclave de la variante PS. Le réglage du volume général et du caisson de basses effectué sur le caisson maître est communiqué au caisson esclave. Ce dernier applique systématiquement les valeurs réglées sur le premier. Deux connecteurs Speakon sont par ailleurs disponibles pour le raccordement par câble des enceintes satellites.

Son
La conception et la forme compacte du système Curv 500 sont déjà des atouts majeurs. Le son apporte la touche finale. Il est agréablement chaud, plein, pur et même punchy. Les aigus sont clairs sans être criards ; le rendu des graves est puissant sans être trop gras ; les médiums sont présents sans être trop imposants. Lors de notre test, que ce soit pour un clavier, une guitare ou une voix, l’égaliseur n’a été que rarement sollicité.

Cela témoigne de la qualité de la sonorité de base du système. Les guitares acoustiques sont bien présentes, tout comme les voix, clairement audibles. Point positif : ce constat est valable à faible volume comme à niveau sonore plus élevé. Bien entendu, avec un clavier, on notera que le caisson de basses 10″ ne restitue pas des graves très puissants. De même, un groupe peut souhaiter un rendu plus plein de la batterie. Pour les applications de divertissement types, l’équipement est cependant parfait. Selon la configuration de montage, on profitera de l’angle de dispersion très large des éléments supérieurs réunis.

Conclusion
Des dimensions compactes, un faible poids, un très bon son et un volume assez élevé : grâce à ces caractéristiques, la série Curv 500 de LD Systems s’attirera les faveurs des artistes se produisant en solo, des petits groupes, des DJ et des propriétaires de discothèques. Son concept modulaire et le mixeur intégré offrant deux canaux en mono et un canal stéréo en font un système polyvalent. Que ce soit pour une installation fixe dans un bar ou pour accompagner des musiciens d’ambiance. le Curv 500 fait bonne figure dans toutes les situations. L’utilisateur a le choix entre trois versions : ES, AVS et PS. Bien entendu, les modèles AVS et ES peuvent être ajoutés ultérieurement, le tout pour un coût relativement abordable.

Évaluation LD SYSTEMS CURV 500 ES
+ Très bon son
+ Volume élevé
+ Belle finition
+ Concept modulaire polyvalent
+ Forme compacte et poids relativement faible
– Mode d’emploi un peu trop succinct

Caractéristiques
PLAGE DE TRANSMISSION : 47-20 000 Hz
ÉQUIPEMENT : caisson de basses : 10″ de diamètre pour les boomers ; partie supérieure : enceintes médiums 4″ + 3 enceintes aigus 1″
PUISSANCE : 300 W (caisson de basses)+ 2 x 160 W (partie supérieure)
PRESSION ACOUSTIQUE MAXIMALE : 122 dB (SPL) ; 128 dB (SPL Peak)
RACCORDEMENTS : 2 entrées micro/ligne (prise combo), 1 entrée stéréo (2 prises combo, mini-jack, Bluetooth), sortie ligne (XLR), sortie système (connecteur multibroches XLR), 2 connecteurs compatibles Speakon
DIMENSIONS/POIDS : Caisson de basses : 32,5 x 38 x 49 cm, 16,5 kg ; partie supérieure : 12 x 12 x 12 cm, 1,7 kg ;

Conseil : Montage
Les parties supérieures sont dotées du système SmartLink. Un adaptateur SmartLink est nécessaire pour le raccordement au caisson de basses. L’adaptateur dispose de deux brides de fixation : avec un ou deux éléments supérieurs, on utilise la bride arrière ; à partir de trois éléments, il faut utiliser la bride avant pour optimiser l’angle de dispersion. En fonction du nombre d’éléments supérieurs, l’utilisateur sélectionne le programme DSP préconfiguré qui convient pour obtenir un son global optimal. Pour un fonctionnement en mode stéréo du Curv 500 ES (deux éléments supérieurs de chaque côté), un adaptateur SmartLink supplémentaire est par ailleurs requis.

_______________________________

Source : magazine Tastenwelt, numéro 2/2016, Allemagne : http://www.tastenwelt.de/
Auteur : Hans-Joachim Schäfer

Pour de plus amples informations sur la série Curv 500 de LD Systems :
http://www.ld-systems.com/fr/series/serie-curv-500/

Articles Similaires

Articles Récents

Rédiger un commentaire

*