|

Un système sans fil très abordable : la série U500 de LD Systems à un rapport qualité-prix hors pair

Avec la série U500 présentée lors du salon de la musique 2016, LD Systems propose une solution à la fois professionnelle, flexible d’utilisation et abordable pour la transmission sans fil de signaux audio. Qui plus est, il utilise les bandes de fréquence UHF gratuites. Nous avons soumis la série U500 à un test pratique complet, dont nous avons résumé pour vous les principales conclusions.

LD Systems a présenté sa nouvelle série de systèmes sans fil professionnels U500 en exclusivité au salon de la musique 2016. Son esthétique élégante et fonctionnelle lui a valu une nomination au German Design Award 2017. Comparée aux systèmes similaires, la série U500 brille non seulement par son esthétique, mais séduit également les musiciens par ses caractéristiques techniques, le tout à un rapport qualité-prix exceptionnel. Dans notre studio de test, nous n’avons pas ménagé nos efforts pour découvrir ce que le nouveau système sans fil de LD Systems avait dans le ventre.

Une série qui comble toutes les attentes Avec la nouvelle série U500, LD Systems propose un système sans fil qui répond à toutes les exigences. Le modèle U508 est notamment utilisable sur trois bandes de fréquence UHF, qui ne requièrent pas de licence en Allemagne. La référence du modèle varie en fonction de la bande de fréquence :
• Modèle U505 = 584-608 MHz (au maximum 12 systèmes fonctionnant simultanément)
• Modèle U506 = 655-679 MHz (au maximum 12 systèmes fonctionnant simultanément)
• Modèle U508 = 823-832 MHz + 863-865 MHz (au maximum 6 systèmes fonctionnant simultanément)

Le récepteur peut être simple ou double, ce dernier étant incorporé dans un boîtier 1 U 19 pouces. Les équerres de fixation adaptées pour le montage du récepteur simple sur un rack 19 pouces sont proposées en option. L’émetteur est disponible en trois variantes : un micro à main avec quatre capsules microphoniques interchangeables, un émetteur ceinture permettant de brancher un micro serre-tête, un micro pour instruments à vent, un micro-cravate ou un câble guitare.

La série U500 est complétée par une gamme d’accessoires très fournie comprenant, entre autres, un splitter et une antenne directionnelle permettant d’accroître la portée du système. Pour certains modèles, l’équipement livré comprend plusieurs capsules microphoniques, l’émetteur de ceinture, ainsi que les micros correspondants et le câble d’instrument. Pour d’autres, ces éléments sont optionnels et doivent être commandés séparément. Chaque système U500 peut ainsi être configuré de façon flexible. En cas de besoin, les éléments perdus ou endommagés peuvent par ailleurs être remplacés. Globalement, avec la série U500, LD Systems a conçu un système sans fil bien pensé, modulaire et très flexible, qui s’adapte à tous types d’exigences.

Le récepteur
Avant d’aborder le test proprement dit, examinons l’équipement de plus près. Nous avons reçu un système livré dans un coffret noir en plastique très solide, lui-même protégé par un carton d’épaisseur relativement faible, imprimé en quatre couleurs. Une fois les deux serrures ouvertes, en soulevant le couvercle, on aperçoit l’émetteur, qui repose sur un lit en mousse rigide. Nous sortons à présent l’émetteur double incorporé dans un boîtier 1 U 19 pouces, élégant et robuste. En-dessous, sur une autre couche de mousse, se trouvent les deux micros à main, les antennes, le bloc secteur du récepteur, ainsi que tous les autres accessoires. Même les piles, un câble jack (patch) et tous les éléments permettant de poser les antennes à l’avant sont fournis. D’autres fabricants, qui réclament généralement un supplément pour ces accessoires, pourraient s’en inspirer.

Pour les besoins du test, nous avons simplement monté les deux antennes sur le côté du récepteur double, sans la rallonge fournie. À noter que les deux récepteurs True Diversity se partagent les deux antennes. Avec ce mode de conception, l’utilisateur dispose en fait de quatre récepteurs. Deux récepteurs sont en effet intégrés dans chaque unité. Une fois les signaux transmis par les deux récepteurs, le système décide lequel des deux est le meilleur et doit être traité. La technologie True Diversity est généralement l’apanage des systèmes sans fil haut de gamme, deux récepteurs avec chacun une antenne séparée étant en effet plus chers qu’un seul. La présence des deux antennes, d’où deux angles de réception, permet d’éviter les perturbations du signal générées notamment lorsqu’un pied ou une traverse se trouve sur le trajet radioélectrique, affaiblissant ainsi la liaison UHF ou l’interrompant pour une courte durée. Même le récepteur simple dispose de deux antennes et utilise lui aussi la technologie True Diversity. Pour les raisons évoquées, les deux antennes doivent être éloignées au maximum l’une de l’autre. Par conséquent, en cas de montage des récepteurs sur rack, il est recommandé de poser les antennes à l’avant et d’éviter de placer un élément quelconque sur le trajet radioélectrique sur scène.

Un commutateur de marche/arrêt se trouve tout à gauche, à l’avant du récepteur double. Il commande les deux unités. Une brève pression suffit pour revenir au menu principal. Les deux écrans OLED identiques à trois lignes sont très lisibles et accueillent l’utilisateur par un message de bienvenue très agréable à la mise sous tension. Il laisse place ensuite à l’affichage principal sur trois lignes, avec le nom de l’utilisateur en haut à gauche (réglable) et le niveau de charge des piles de l’émetteur correspondant en haut à droite. La ligne du milieu indique, à gauche, l’antenne active en regard des lettres RF (A ou B), ainsi que la qualité/force du signal et, à droite, le volume du signal audio, limité par les lettres PK à droite (peak). La ligne du bas indique quant à elle, à gauche, le registre de fréquences et le canal radio configurés. La fréquence précise en MHz apparaît sur la droite. À droite de l’écran, au niveau des deux unités réceptrices, un codeur rotatif permet de naviguer au sein du menu et un potentiomètre permet de régler le volume du signal audio. Lorsqu’on actionne le potentiomètre de réglage du volume, l’écran affiche automatiquement une échelle de 0 à 100. Au bout de trois secondes d’inactivité, il revient à l’écran principal. Au centre, entre les deux récepteurs, une interface infrarouge permet de synchroniser les réglages effectués entre récepteur et émetteur (par ex. fréquence d’émission). Là où le récepteur de gauche met à disposition le commutateur de marche/arrêt, le récepteur de droite contient la prise casque sur jack de 6,3 mm et le potentiomètre de réglage du volume correspondant. Sur le côté, la plaque frontale est délimitée par les deux emplacements préalablement perforés destinés à accueillir les antennes, ainsi que par les filetages réalisés en vue du montage sur rack.
Un changement d'instrument simplifié : trois prises de raccordement sont disponibles au dos du système U500 HHD2.
Une aide concrète pour les musiciens
En plus de la prise de raccordement du bloc secteur externe livré avec l’équipement et des connecteurs BNC destinés au branchement des antennes A et B, à disposer en forme de V pour une réception optimale, trois groupes de sorties sur XLR et sur jack de 6,3 mm sont disponibles. À chaque groupe correspond en outre un commutateur. Alors que les sorties sur XLR délivrent systématiquement un signal de ligne symétrique, arrivant directement sur l’entrée de la console de mixage via le boîtier de scène, par exemple, le niveau et l’impédance (!) du signal de sortie asymétrique des connecteurs sur jack de 6,3 mm peut quant à lui être adapté à l’aide du commutateur d’instrument/de ligne. Cela permet notamment de fournir un signal optimal à l’entrée de l’ampli pour guitare.

Le bilan ne s’arrête pas là : c’est bien connu, les guitaristes emportent généralement au moins deux instruments sur scène pour les cas, assez fréquents, où ils casseraient une corde pendant le concert. S’ajoute à cela l’envie de disposer d’une certaine flexibilité en termes de son et de réglage. Quand le signal de la guitare est transmis via un système sans fil, en cas de changement d’instrument, le circuit émetteur du système radio doit être transféré sur l’autre guitare. Ce n’est pas le cas avec le récepteur double du système U500 de LD Systems. En plus des différentes sorties, ce récepteur dispose en effet d’une sortie mixeur pour chaque canal. Cette dernière combine les signaux audio des deux récepteurs avant de les transmettre à l’entrée de l’ampli via le commutateur d’instrument/de ligne et la sortie du jack de 6,3 mm. En d’autres termes, chacune des deux guitares (branchées à la ceinture, par exemple) dispose de son propre émetteur, en permanence relié au récepteur correspondant pendant le concert. En cas de changement de guitare, il suffit de changer d’émetteur à la ceinture. Et c’est tout ! La sortie du mixeur permet de faire en sorte que les deux guitares soient reliées en permanence à l’entrée de l’ampli. Inutile de brancher et débrancher le câble, ce qui permet d’éviter les crépitements de l’ampli. Difficile de faire mieux en termes de commodité d’utilisation et d’élégance.

Un micro à main avec émetteur
Pour pouvoir utiliser le micro à main, ici doté de la capsule microphonique dynamique cardioïde, il nous faut d’abord insérer les deux piles AA fournies. Pour cela, on tourne l’extrémité inférieure du micro vers la gauche pour la retirer. Une fois les piles mises en place, enclencher l’émetteur via le commutateur de marche/arrêt. Au dos du compartiment à piles, un sélecteur et une flèche permettent de naviguer au sein du menu et de procéder aux réglages voulus. L’écran OLED intégré permet de se repérer en permanence. Une fois tous les réglages nécessaires effectués, fermer le compartiment à piles en le réinsérant et en le tournant vers la droite. L’étape suivante consiste à placer le récepteur par infrarouge du micro à main à env. 10 cm de l’émetteur correspondant et à sélectionner l’option « IR Sync Run » sur le premier pour transférer les réglages effectués au micro. Le système est désormais opérationnel.

L’émetteur de ceinture est activé de façon analogue. L’ensemble de la procédure et les diverses autres fonctions, telle la recherche de fréquence automatique, sont décrites en détail dans le mode emploi fourni. Ce dernier peut par ailleurs être téléchargé au format PDF sur le site web de LD Systems. L’ensemble du système est clairement structuré et très intuitif. Une personne qui a l’habitude d’utiliser des systèmes sans fil peut peut-être même se passer du mode d’emploi. Si d’aventure vous vous perdez dans le menu, une brève pression sur le bouton de marche suffit pour revenir à l’écran principal.

Test pratique
Pour pouvoir évaluer la qualité du son, nous avons relié le récepteur double à notre console de mixage de studio Soundcraft via la sortie mixeur symétrique. La console était elle-même raccordée à un système de retours de studio Adam avec caisson de basses offrant une réponse en fréquence quasiment linéaire de 25 à 35 000 Hz. Pour les besoins du test, nous avons configuré tous les égaliseurs en mode linéaire. Une fois le récepteur double U500 mis en marché et les deux micros à main appairés via l’interface IR, le système était opérationnel. Grâce à la fonction Pilot Tone et à la suppression du bruit de fond, le son est parfaitement clair. La fonction de suppression du bruit de fond est par ailleurs si sensible et rapide que le test vocal n’a mis en évidence aucun désagrément tel que des débuts de mot avalés, par exemple. Le son de la voix est naturel et plein, sans interruptions de fréquence ni déformations. Ceci est valable également dans la plage de basses fréquences utilisée notamment pour produire un effet de proximité. Autre point positif : la faible sensibilité au larsen du système, y compris à un volume relativement élevé.

Applications recommandées
La série U500 de LD Systems est sans conteste une vraie réussite. Ce système UHF haut de gamme et moderne intégrant la technologie True Diversity séduit également par son esthétique, le tout à un prix très abordable. Ses nombreux composants en font un système très flexible d’utilisation pour les musiciens de scène. Grâce à un mode de fonctionnement extrêmement simple et agréablement intuitif, ainsi qu’à une finition soignée, ce système sans fil se prête également à la location d’équipements de sonorisation professionnels. Une fois de plus, LD Systems prouve que le prix élevé des technologies sans fil professionnelles n’est pas une fatalité.

Caractéristiques techniques :
– Type d’appareil : système sans fil pour voix et instruments
– Réponse en fréquence : 30-16 000 Hz
– Plages de fréquences : 584-608 MHz et 655-679 MHz (12 systèmes maxi.) 823-32 MHz et 863-865 MHz (6 systèmes maxi.)
– Puissance d’émission : jusqu’à 30 mW (soit une portée de plus de 100 m)
– Récepteur : Récepteur UHF True Diversity, spécificité : sortie du récepteur commutable entre les niveaux Line et Instrument, fonction Pilot Tone et suppression des bourdonnements
– Micro à main : capsules microphoniques interchangeables dynamiques et statiques, cardioïdes ou hypercardioïdes
– Affichage : écrans OLED avec indicateur de niveau de charge de la batterie et attribution du nom de l’utilisateur
– Sélection des canaux : recherche automatique des canaux et synchronisation par infrarouge
– Canaux : 96 (8 groupes de 12 canaux)

Résumé :
– SÉRIE U500 LD SYSTEMS
– Prix de vente conseillé : à partir de 329,00 EUR
– Appréciation :
+ Flexibilité d’utilisation
+ Design attrayant
+ Finition soignée
+ Utilisation de bandes de fréquences ne requérant aucune licence en Allemagne
+ Portée de plus de 100 m
+ Signal audio net
+ Excellent rapport qualité-prix

_________________________________________________________________

Click here to download the product test (in English and German)!

Source : Soundcheck, décembre 2016, Allemagne : www.soundcheck.de
Auteur : Michael Hennig

Compléments d’information :
http://www.ld-systems.com/fr/series/serie-u500/

Articles Similaires

Articles Récents

Rédiger un commentaire

*